Villas Urbaines Durables

Lauréat des Villas Urbaines Durables initiées par le PUCA, ce projet proposait sur un terrain destiné à 40 maisons HLM d'en adjoindre 15 de plus en accession pour satisfaire l'exigence de mixité sociale du ministère. Le terrain en longueur avec des déclivités variables fut organisé en 6 groupements. Les 4 groupes pour la location, au centre (les seuls construits actuellement) toutes les maisons découlent d'une maison de type 4 suaf les 2 pièces glissés sous les 4 pièces dans le groupe 3, des logements de 3 pièces pour handicapés mis aux extrémités des groupes 4 et 5. L'économie de base est recherchée dans la maison par un volume aussi cubique que possible, par  la réduction des surfaces de façade grâce à des fermes ciseaux, aux juxtaposition. Chaque maison était faite de 8 composants  industrialisés en usine incorporant structure, contreventement, menuiserie, isolation, bardage Finnforst prepeint pour les parties hautes. les rez de chaussée sont revêtus de clins en béton conçus par Christian Gimonet. Les maisons sont dotées de chaudières gaz associées aux capteurs  solaires pour l'eau chaude sanitaire. De la ventilation mécanique double flux avec puits canadien. Le solaire passif est obtenu par les jardins d'hiver et des ……. compensateurs pour ceux qui mal exposé Dans ce quartiers suburbain très déstructuré l'architecte a voulu donner un ordre et une identité à ce nouvel ensemble, exploitant la présence d'un bâtiment  moderne honorable les archives départementales et ses aménagements  extérieurs concentriques pour composer  à la manière de "crescents" britanniques cet arc de 12 maisons encadrant un plateau  de jeux pour enfants. L'ensemble du lotissement voirie et maisons respecte le cycle naturel de l'eau et ses maisons sont dotées d'une citerne de 300 litres dans les abris de jardins